ETAT D'URGENCE : libertés fondamentales d'entreprendre et d'aller et venir en danger ? Des interrogations s'expriment sur la toile ...

Résultat de recherche d'images pour "image sur la liberté d expression libre de droit à l'image"

    NOS LIBERTES FONDAMENTALES

D'ENTREPRENDRE & D'ALLER ET VENIR SONT-ELLES EN DANGER ?

 

 LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE

SONT-ELLES EN PERIL ?

 

Résultat de recherche d'images pour "image sur la liberte libre de droit gratuite"

DANS UN CONTEXTE D'ETAT D'URGENCE,

LES INTERROGATIONS SE MULTIPLIENT, D'AUTANT QUE LA CLASSE POLITIQUE

DANS SON ENSEMBLE, NE DONNE PLUS L'ESPOIR D'UN MONDE MEILLEUR ...

Résultat de recherche d'images pour "image libre de droit sur la liberté guidant le peuple"

"A l'instant où se déroule la COP21, sous l'égide de l'ONU,

en s'interrogeant sur la survie de notre planète,

chacun à le devoir vis à vis des jeunes générations,

mais aussi à l'égard de toutes les espèces,

de s'interroger sur le degré de sa propre responsabilité,

eu égard aux nuisances apportées au "vivre ensemble".

 

Et aussi se demander si :

 

"L'HOMMME CONTEMPORAIN 

PEUT DEVENIR

 LE PIRE "PREDATEUR" DE TOUS LES TEMPS,

SANS EXCLURE DES COMPORTEMENTS BARBARES ?

 

???

LES POLITIQUES MENEES DEPUIS DES DECENNIES

ONT PROVOQUE DANS NOTRE PAYS UN CLIMAT ANXIOGENE,

SANS PRECEDENT DEPUIS LA SECONDE GUERRE MONDIALE !

 

 Revenir vers l'accueil.Sur l'éthique en politique, a réalisé une enquête auprès de tous les candidats aux élections régionales 2015 : 20% (seulement) des candidats interrogés s'engagent pour la transparence de la vie publique .... /   http://www.transparency-france.org/observatoire-ethique/2015/12/02/regionales-2015-20-des-candidats-s%E2%80%99engagent-pour-la-transparence-de-la-vie-publique/

 

EN FRANCE,

DES SCANDALES NON SOLUTIONNES PAR L'ETAT,

DU TYPE "AFFAIRE TAPIE *, l'ex "chou-chou" de certains médias"

DETRUISENT PETIT A PETIT LES MENTALITES,

LAISSANT A PENSER QUE LA POLITIQUE EST IMPUISSANTE

(et pour certains, complice de certaines situations ...) 

 

 

* Sur ce scandale, lire le dernier article d


e MEDIAPART / "Comment Woerth a fait un cadeau de 58 millions à Tapie"  : https://www.mediapart.fr/journal/france/011215/affaire-tapie-enquete-sur-un-hold-fiscal-0?utm_campaign=Alerte&utm_medium=email&utm_source=Emailvision&utm_content=20151202&xtor=EREC-83-[Alerte]-20151202

Bernard Tapie. © Reuters Photo Reuters - Condamnation de Bernard TAPIE 

A lire l'article de MEDIAPART: "La cour d'appel de Paris a condamné Bernard Tapie à rembourser les 404 millions d'euros qu'il avait touchés à la suite de l'arbitrage frauduleux dans l'affaire de la revente d'Adidas au Crédit lyonnais. L'homme d'affaires, qui peut encore se pourvoir en cassation, se retrouve donc ruiné, même si l’État va devoir batailler pour récupérer l'argent. Dans le même temps, l'enquête pénale, qui est sur le point d'être bouclée, menace plusieurs proches de Nicolas Sarkozy". https://www.mediapart.fr/journal/france/031215/tapie-ruine-la-sarkozie-en-danger

 

LES  JEUNES GENERATIONS SONT MARGINALISEEES,

DEVRONT-ELLES PAYER LE PRIX FORT,

CELUI DES ERREURS DE LEURS AINES ?

LES INTERROGATIONS  SUR LE CLIMAT

NE FERONT QUE NOUS INERROGER ENCORE DAVANTAGE

SUR LES CAPACITES DU MICROCOSME QUI NOUS DIRIGE,

SUR SON INTELLIGENCE A TROUVER LES SOLUTIONS

POUR UN MONDE MEILLEUR !

 

Ci-après, nous reproduisons un texte de QUADRATURE DU NET "https://www.laquadrature.net/fr", qui dénonce les dangers et la mefiance "quasi-généralisée", qui s'installent dans notre univers quotidien ... https://www.laquadrature.net/fr/vie_privee

 "La protection de la vie privée est un droit fondamental garanti par la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Dans une société démocratique, la vie privée est essentielle à la mise en œuvre d'autres droits fondamentaux, tels que les droits d'expression ou d'association. Or, de nombreux acteurs ont aujourd'hui intérêt à voir assouplie la protection de ce droit fondamental, afin d'augmenter la surveillance des citoyens ou de tirer profit des informations les concernant, par leur collecte, leur traitement, leur stockage et leur commerce. Ces pratiques, dangereuses pour nos libertés en ligne et hors ligne, sont particulièrement répandues sur Internet.

Le droit protégeant notre vie privée doit aujourd'hui être adapté à l'ère numérique et être renforcé pour répondre à ces nouveaux enjeux. Au contraire, la révision du règlement européen concernant la protection des données à caractère personnel, initiée par la Commission européenne en 2012, pourrait déboucher sur un assouplissement de ces règles contraire aux intérêts des citoyens. Plutôt que de se plier à des intérêts privés, il est essentiel que les législateurs obligent les entreprises à davantage de transparence et de responsabilité pour la protection de nos données et interdisent les abus".

&

Si nos forces politiques étaient mieux à l'écoute des expressions et revendications des citoyens, notamment à l'égard de leurs associations qui agissent au quotidien au nom de la société civile et de l'intérêt général, notre pays ne serait pas dans la situation présente, situation où l'abstension lors des élections devient le premier parti de France.

Situation qui devrait tous nous interroger, d'autant que nos entreprises à taille humaine (celles qui créent plus de 80% des nouveaux emplois) lors de difficulté, sont détruites à hauteur de 95% d'entre elles (sur décision d'une justice commerciale qui ne se remet pas en cause, et où des auxiliaires de justice, se procurent des rémunérations exorbitantes, grâce aux actifs des entreprises moribondes / tous les rapports officiels depuis quinze ans le disent, avant de finir au fond des tiroirs de la République ... ).

Faut-il rappeler que chaque année, sans parler de la destruction massive des exploitations agricoles, plus de 60000 entreprises à taille humaine sont liquidées (situation qui perdure depuis des années), résultat inadmissible dans un Etat comme la France, qui induisent la destruction annuelle de plus de 500 000 emplois, sans parler de la perte irrémédiable d'immenses savoir-faire et le calvaire (via d'inombrable pocédures judiciaires fort couteuses) qu'ont a subir les entrepreneurs qui avaient osé entreprendre, créer des richesse et fournir du travail.

Notre pays dans son ensemble a été, pour le moins, peu attentif à cette situation (notamment le MEDEF qui est le partenaire naturel des multinationales et des sociétés du CAC 40, qui devrait admettre l'étendue de sa responsabilité en cette matière, plutôt que d'être à l'affût des subventions de l'Etat, c'est à dire des contribuables), celle du sort réservé aux entreprises à taille humaine  (ETH) qui constituent pourtant le vivier des emplois de notre pays et dans le monde entier (En France, c'est plus de deux millions d'entreprises de ce type, ou les entrepreneurs sont très loin de gagner des millions, donc rien à voir avec les rémunérations exorbitantes des dirigeants du CAC 40). A cela il faut ajouter qu'elle créent de la dignité par l'activité, source d'intégration des jeunes générations.

 

PAS ETONNANT QUE DANS UN TEL CONTEXTE,

QUE LES DERIVES TOTALITAIRES

S'NSCRIVENT DANS LA PERSPECTIVE DU VIVRE ENSEMBLE ...

 

Pour un mieux vivre ensemble, CNETH revendique depuis des décennies la préservation des entreprises à taille humaine (ETH) et des réformes adaptées, au nom de l'intérêt général, mais le désespoir s'installe parmi les militants, au constat, que seul le gigantisme intéresse le microcosme qui nous gouverne depuis des décennies ...

Ci-après, quelques axes du militantisme revendicatif de CNETH, qui pourraient, s'il étaient retenus, contribuer aux amélorations du "vivre ensemble"

1 - MEDIATION / En matière de gestion des entreprises à l'épreuve de difficulté, pourquoi ne pas retenir un projet de  "médiation", positionnée en amont des juridictions commerciales, réalisée entre les principaux partenaires habituels de l'entreprise? Ne serait-ce pas  l'un des moyens de mieux assurer la sauvegarde de leurs emplois et savoir-faires ? CNETH a fait des expériences en cette matière et a permis le sauvetage de multiples entreprises ...

2 - STATUT DES LANCEURS D'ALERTE / En matière de révélation de graves dérives et dysfonctionnements méritant d'être dénoncés par des "lanceur d'alerte", pourrions-nous, à l'image de ce qui existe dans d'autres pays, espérer que ces personnes obtentiennent, tant dans le privé que dans l'administration publique, une véritable aide de l'Etat, voire un statut protecteur réglementé par la Loi ?

Leurs  révélations (à ne pas confondre avec délations) présentent un intérêt capital pour le vivre ensemble, au nom de l'intérêt général : si nécessaire, de multiples  exemples  pourraient être cités dans l'univers de la corruption, entre autres secteurs,  en ce qui concerne des laboratoires pharmaceutiques et des banques, etc.

3 - CLASS-ACTION / A l'image des possibilités offertes au Canada et aux Etats-Unis en parreille matière (action collective), pourquoi des associations n'auraient-elles pas la capacité juridique à agir en justice, au nom de l'intérêt général, dans des domaines qu'elles maîtrisent (mieux que certains avocats) : peut-on espérer obtenir de notre Gouvernement une telle possibilité, à l'image de ce qui a été voté en matière de consommation (uniquement) ?

4 - OPERATION MAINS-PROPRES / Tous les jours, via des associations et dans la presse spécialisée, on découvre d'immenses schémas de corruption, y compris au sein de réseaux bancaires et des acteurs "de la finance folle" : ne peut-on pas espérer un vote de la majorité gouvernementale sur les droits et de devoirs des sachant, peut-être dans un contexte de mise en oeuvre d'une opération mains-propres, dès lors qu'il apparait très souvent que  l'argent salle, via le blanchiment, s'insère dans l'économie réelle? Certaines entreprises à taille humaine, précisément à cause de cette corruption (souvent en col blanc) sont confrontées à des pratiques douteuses et à la concurrence déloyale ...

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×