LES MEDICAMENTS QUI TUENT

LES MEDICAMENT QUI TUENT

 Bernard DALBERGUE, Jacques POIRIER,

SONT DES LANCEURS D’ALERTE, PROCHES DE LA CNETH, SOUTENUS PAR SON ORGANISATION, NOTAMMENT LORSQU’ILS DENONCENT DES PRATIQUES INADMISSIBLES DE CERTAINS LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES, REVELANT DES USAGES COMMERCIAUX DOUTEUX EN MATIERE DE DIFFUSION DES MEDICAMENTS « QUI TUENT »….

La CNETH a rappelé, dans l’enceinte même de l’Elysée (où elle était présente le 5 février 2015), ses exigences pour offrir un véritable statut protecteur, à toutes les personnes qui osent dénoncer des pratiques inadmissibles (en tant que lanceur d’alerte) au nom de l’intérêt général et aussi pour obtenir une législation permettant aux associations d’engager des actions collectives (du type class-action), pour combattre des pratiques scandaleuses au nom de l’intérêt général.

 

MÉDICAMENTS SOUS INFLUENCE

FRANCE 5

Ancien du laboratoire Merck, Bernard Dalbergue décide, en 2011, de quitter son poste et avec lui un milieu sclérosé par les pratiques controversées et les mensonges.

Il révèle ici les scandales dont il a été témoin : comment les laboratoires s'emploient à maquiller certaines études médicales, abusent des instances internationales et mettent en péril la santé de millions de personnes à travers le monde.

Cette enquête décrypte, entre autres, les conditions de mise sur le marché international de quelques redoutables médicaments, consommés en masse, et confronte la logique financière des laboratoires au combat de savants et de victimes.

 

http://www.france5.fr/emission/medicaments-sous-influence/diffusion-du-10-02-2015-20h40

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×