CHIMIE = DESTRUCTION HUMANITAIRE & DESTRUCTION DES TERRES CULTIVABLES = DISPARITION DU VIVANT

Résultat de recherche d'images pour "image tas de graines libre de droit" 

Afficher l'image d'origine Résultat de recherche d'images pour "image tas d'or libre de droit"

AU NOM : « du GIGANTISME – de la suprématie de la HAUTE-FINANCE – de l’absence d’empathie des haut-dirigeants des Conseil d’Administration de multinationales à l’égard des victimes de la chimie (dont celles liées à l’usage scandaleux des pesticides), les dérives conduisent peu à peu au processus de destruction de l’humanité …

Afficher l'image d'origine Il n’est pas incongru de se rappeler

le message de Stéphane HESSEL :

« INDIGNEZ-VOUS ! ».  

« Présentation par Jean VIARD, sociologue  « Avec Indignez-vous !, Stéphane Hessel a marqué l’année 2010. Après une sortie de crise difficile et une période de remise en cause des pouvoirs, cet ouvrage est venu à point nommé catalyser une immense vague de contestation qui a traversé le pays, et dépassé nos frontières. Dans le présent livre, Stéphane Hessel, au cours des entretiens qu’il a eus avec Gilles Vanderpooten, 25 ans, intensifie encore son exigence morale. Car, dit-il, il ne suffit pas de s’indigner. Chacun, avec sa sensibilité propre, doit savoir s’engager sur tous les fronts dans les combats de son époque : droits de l’homme, défense des sans-papiers et des sans-logis, lutte contre les inégalités, écologie…Éternel optimiste, il croit la nature « riche en ruses multiples » et invite les jeunes générations à s’indigner et à résister contre les choses scandaleuses qui les entourent.Un entretien vif, profond et passionnant ».

 

Dans le même temps, les dirigeants politiques d'horizons multiples n’ont plus la vision, ni même l’autorité à se faire respecter afin de faire appliquer des mesures concrètes, qui s’imposent au nom de la protection du « vivant »  et  du vivre ensemble . Constat qui s’analyse tant en France, qu’au sein de l’Europe et dans le monde entier …

Dans le même temps, trop bien-élevés, les associations de défense des victimes - les scientifiques progressistes, sensibles à la cause humaine - les journalistes d’investigation et des lanceurs d’alerte, s’épuisent, tant la puissance du lobbying financier à leur encontre est bien réelle, voire dangereuse à l'égard des individus les plus récalcitrants : ils poursuivent leur combat au mépris des représailles dont ils sont souvent l’objet …

Afficher l'image d'origine Et dans notre propre pays, qui aime tant à rappeler qu’il a été celui de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, nos politiques confrontés aux dangers exprimés par la société civile depuis des années, auront-ils la volonté, la capactié de mettre un terme aux processus destructeurs de la vie,  notamment celle d'enfants vulnérables?

Au nom de la préservation des entreprises à taille humaine, CNETH se bat depuis des années pour attirer l’attention sur le sort réservé aux entreprises confrontées aux difficultés. Faute d'avoir obtenu par le combat militant depuis plus de quinze ans, de vrais résultats en cette matière, notamment à l'examen de proprositions qui auraient pu permettre d’endiguer les désastres révélés (plus de 500 000 entreprises détruites en une seule décennie), envisage de jeter l'éponge ...

Afficher l'image d'origine

Alors aujourd'hui,

le dernier recours, c'est celui adressé au Président de la République ...

 

Monsieur François HOLLANDE,

Les mesures qui devraient s’imposer au nom de l’intérêt général et du vivre ensemble, ne voient guère le jour, d'autant que la superpuissance « de l’argent ROI », incarnée par les multinationales devrait être mise en cause. Leur lobbying est si puissant, qu'un grand nombre de nos concitoyens perçoit la situation, comme celle de l'univers de passe-droits en tout genre.

Au nom de l’éthique – de l’intérêt général et d’un « mieux vivre ensemble » , nous invitons de très nombreux internautes, à vous demander pour les mois à venir, l'émergence de réformes qui s'imposent; de façon à ce que 2016 puisse enregistrer de nouveaux projets, qui touchent l'emploi, l'entrepreneuriat et les libertés fondamentales en terme d'activité.

2017, c'est demain, aurons-nous des réformes dans les quatre domaines suivants :

  • Mettre un terme à la destruction massive des outils de travail.

    1/ Réformer notre justice économique, où 95% des entreprises, essentiellement à taille humaine, qui, lorsqu’elles sont confrontées à une difficulté sont liquidées par les tribunaux de commerce, ce qui a conduit en 2015, à la destruction de plus de 63 000 entreprises (année record), induisant la destruction de plus de 500 000 emplois

  • Permettre de connaître les dessous de certaines dérives et de graves dysfonctionnements qui compromettent l’intérêt général.

    2/ Donner un véritable statut « protecteur » aux lanceurs d’alerte de façon à leur permettre de dénoncer des dérives qui nuisent profondément au bon fonctionnement du « vivre ensemble »  et du non respects des valeurs et du droit.

  • Lanceur d'alerte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie https://fr.wikipedia.org/wiki/Lanceur_d'alerte

  • "Le terme « lanceur d'alerte » a été inventé dans les années 1990 par les sociologues Francis Chateauraynaud et Didier Torny. Il a ensuite été popularisé au début des années 2000 par le chercheur André Cicolella, lui-même un « lanceur d'alerte », en interaction avec des juristes, des journalistes et des militants associatifs. La création de cette notion visait explicitement à la séparer de celles de dénonciateur (sincère) et de délateur (intéressé). Contrairement à ce que de nombreux journalistes ont écrit, l'expression de lanceur d'alerte n'est pas une traduction de whistleblower (littéralement « celui qui donne un coup de sifflet »). Alors que le whistleblower, lié à la tradition juridique anglo-saxonne, désigne celui qui entend donner un coup d'arrêt à une action illégale ou irrégulière, le lanceur d'alerte a plutôt pour but de signaler un danger ou un risque, en interpelant les pouvoirs en place et en suscitant la prise de conscience de ses contemporains.

    Autrement dit, le lanceur d'alerte désigne une personne ou un groupe qui estime avoir découvert des éléments qu'il considère comme menaçants pour l'homme, la société, l'économie ou l'environnement et qui de manière désintéressée décide de les porter à la connaissance d'instances officielles, d'associations ou de médias, parfois contre l'avis de sa hiérarchie.

  • Autrement dit, le lanceur d'alerte désigne une personne ou un groupe qui estime avoir découvert des éléments qu'il considère comme menaçants pour l'homme, la société, l'économie ou l'environnement et qui de manière désintéressée décide de les porter à la connaissance d'instances officielles, d'associations ou de médias, parfois contre l'avis de sa hiérarchie"

  • http://www.marianne.net/enfin-statut-les-lanceurs-alerte-france-100238377.html - Jean-Claude Jaillette & Frédéric Ploquin

  • Enfin un statut

    pour les lanceurs d’alerte en France ?

    La France rattrapera-t-elle enfin son retard sur la mise en place
    d'un véritable statut de lanceur d'alerte ?
    Possible, si la proposition de loi du député socialiste Yann Galut,
    que Marianne
    a pu consulter en exclusivité, passe l'épreuve de l'Hémicycle et des lobbies.
     
  • Permettre aux bonnes volontés et au dévouement des acteurs de la société civile qui s’organisent en association d’apporter leur soutien sur des sujets qui s’inscrivent au nom de l’éthique et de l’intérêt général, au-delà de tous les aspects confessionnels

    3/ A l’image de ce qui est possible aux Etats Unis et au Canada, avoir la possibilité pour les association d'aides aux victimes, d’engager des actions collectives (class-action), au nom de l’intérêt général.

  • Redonner aux entreprises à taille humaine (ETH) et aux petites exploitations agricoles la place qu’elles méritent, sachant que les ETH créent plus de 80% des nouveaux emplois, et que les petites exploitations agricoles, au-delà de la source nourricière qu’elles sont capables d’offrir à proximité (dans le champ du respect de l’écologie) des produits de qualité – d’entretenir durablement la terre dans sa biodiversité et d’entretenir le paysage de notre beau pays, tant apprécié par les millions de touriste

    4/ Offrir un statut protecteur et de reconquête des espaces perdus par les entreprises à taille humaine, trop souvent confrontées aux diktats de la grande distribution et des multinationales, au nom du gigantisme et de leur super puissance financière, domaine où le profit à court terme, règne en maître ... Les petites exploitations agricoles ont été les premières victimes de ces pratiques, celles qui ont survécu sont au bord de la révolte ... 

  •  

     

    Caricature de CHA-U  :  l ' Homme travesti .... de l'Ouest ! 
  •  

     

     

     

    Souhaitant faire bouger les lignes, CNETH, avant de s’exprimer lors de la prochaine présidentielle, tout en rendant prochainement son  « tablier », relaiera des informations dénonçant ces dérives graves ...
  •  

    Caricature de CHA-U  :  l ' Homme travesti .... de l'Ouest ! 

     

     

    Aujourd’hui, après avoir vu deux reportages très révélateurs sur ce qui se passe dans la destruction progressive des terres cultivables, il s’agit de relayer les effets dévastateurs de la chimie et de la détresse du monde paysan, où la terre elle-même est en grave danger, comprettant à moyen terme l'avenir de l'humanité toute entière dans le laisser faire en matière de dérive à été possible : Dérives graves qui sont des "super cadeaux empoisonnés à l'égard des jeunes générations, qui en paieront le prix fort" …
  • Merci à FRANCE 2

  • pour les deux émissions que nous citons et relayons ci-après ...

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-cash-investigation-la-surprise-delise-lucet-au-ministre-de-lagriculture_1287869.html

Les équipes de "Cash Investigation" ont réalisé la première carte illustrant l'utilisation des pesticides dangereux en France, département par département. Elise Lucet l'a présentée au ministre de l'Agriculture, qui a accepté de répondre à ses questions. A voir dans "Cash Investigation. Produits chimiques, nos enfants en danger", mardi 2 février à 20h55 sur France 2.

 

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-dimanche-31-janvier-2016_1283737.html

Soixante-dix ans d'agriculture industrielle intensive ont épuisé les sols français. Les rendements baissent et les bonnes terres réduisent comme peau de chagrin. Produits chimiques à gogo et labours agressifs les font disparaître hectare après hectare. Et si la France, vieux pays agricole, se couvrait de champs devenus infertiles dans le prochain quart de siècle ?

La valeur nutritionnelle des fruits, légumes et céréales diminue au fil des traitements à répétition qui leur sont infligés au nom de la productivité et de la rentabilité. Et si la culture paysanne et les pouvoirs publics, contre l'avis de puissants lobbies, changeaient en profondeur pour mettre un terme à ce désastre agricole, sanitaire et environnemental ? Certains pionniers sont déjà au travail pour inverser la tendance. 

.

 

  •  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×